une relative croissance des revenus de jeu en 2021

L’Association européenne des jeux et paris ou EGBA publie un rapport d’activités des jeux de hasard en Europe. Selon elle, les revenus de l’industrie des jeux d’argent, appelés GGR, ont connu une hausse par rapport aux GGR de 2020. Toutefois, les chiffres restent en baisse comparés aux résultats obtenus en 2019.

Une hausse relative par rapport à 2019

L’European Gambling and Betting Association (EGBA) collabore avec H2 Gambling Capital pour établir ce rapport. Il inclut les activités des pays membres de l’Union européenne, mais aussi du Royaume-Uni.

Les 2 entités affirment que les revenus bruts des jeux d’argent ont connu une hausse de 7,5 % en 2021. De ce fait, à première vue, la pandémie n’a pas eu de conséquences trop dommageables.

Cependant, le succès des jeux d’argent en ligne ne compense pas les pertes subies par les établissements physiques de jeux d’argent. En effet, les revenus bruts des jeux d’argent sont inférieurs de 13 % comparé au montant engrangé en 2019.

La période pandémique a fortement impacté le secteur des jeux de hasard terrestres. La fermeture des complexes a fragilisé les opérateurs. Même les réouvertures étaient assorties de contraintes. Par exemple, les casinotiers ont dû respecter un couvre-feu et la distanciation sociale.

À cause de tous ces désagréments, les revenus des jeux d’argent terrestres n’ont pas atteint la croissance escomptée de 0,4 %.

Le jeu en ligne : secteur phare de l’industrie

Le secteur virtuel reste la principale source de cette embellie. Celui-ci enregistre une croissance de 19 %. En d’autres termes, ce segment a rapporté 36,4 milliards d’euros en 2021.

L’engouement des joueurs pour les plateformes devrait se confirmer avec les années. Ainsi, le rapport énonce que les revenus engendrés par les jeux d’argent devraient s’accroître de 9 % tous les ans. Par conséquent, ils représenteront 41 % des revenus totaux de toute l’industrie du jeu en 2026.

En 2019, les jeux virtuels ne participent qu’à hauteur de 26 %. Le développement des jeux mobiles, ainsi que la fermeture des établissements physiques ont renversé la tendance. En 2021, les paris effectués depuis un téléphone ou une tablette atteignent 50,5 %.

En outre, les gouvernements facilitent l’accès des parieurs aux opus en ligne. De plus en plus d’États européens assouplissent le cadre juridique. Les autorités se rendent compte du potentiel économique des jeux d’argent en ligne. De ce fait, elles penchent de plus en plus pour la réglementation. Cette mesure leur permet d’encadrer un secteur longtemps resté dans le noir.

La Suède et le Royaume-Uni, par exemple, ont récemment effectué des réformes. Néanmoins, ces 2 États demeurent prudents. Ils privilégient la sécurité des joueurs et la lutte contre le blanchiment d’argent. D’autres pays, comme l’Allemagne et Chypre restent dans une position ambigüe. Ils prennent le temps d’examiner la situation avant d’émettre une quelconque décision.

Maarten Haijer, secrétaire général de l’EGBA, soutient cette prudence. Selon lui : « Avec la croissance continue en ligne vient également la responsabilité de s’assurer que le marché est bien règlementé. Les opérateurs doivent continuer d’utiliser les dernières technologies en ligne pour promouvoir une culture plus forte de jeu plus sûr ».

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.