les demandes de SkillOnNet et NGG Nordic rejetées

En 2019, SkillOnNet et NGG Nordic ont respectivement écopé d’une amende pour des offres de bonus illicites à l’égard des Suédois. Les 2 sociétés ont voulu contester cette décision et ont fait appel devant la justice. Cependant, elles n’ont pas eu gain de cause.

SkillOnNet et NGG Nordic tombent de haut

Les autorités suédoises ont infligé des pénalités à l’opérateur de jeux d’argent en ligne SkillOnNet et à NGG Nordic, une filiale de Betsson. Pour la bonne raison que ces entreprises ont violé la loi locale sur les jeux aux alentours de 2019. Par conséquent, ces entreprises devaient chacune régler des sommes s’élevant à 1,5 million de dollars et 2 millions de dollars. Par la suite, ces acteurs de l’industrie du jeu ont tous les 2 tenté d’annuler ces décisions au niveau de la cour supérieure. Néanmoins, leurs initiatives se sont avérées stériles puisque les législateurs ont maintenu le verdict initial. « La cour d’appel rejette dorénavant les appels des 2 compagnies et confirme les jugements du tribunal administratif », indique le communiqué du régulateur suédois.

À vrai dire, le dossier de SkillOnNet a été catégoriquement rejeté. Quant à NGG Nordic, le montant de son amende est tout bonnement passé de 2 à 1,5 million de dollars. À présent, ces entreprises sont tenues de payer des pénalités à hauteur de 1,5 million de dollars à la Suède.

En réalité, le Spelinspektionen (la commission de régulation suédoise) a dévoilé les principes douteux de SkillOnNet et NGG Nordic. Selon le rapport de leurs enquêteurs, ces licenciés ont enfreint les réglementations sur les bonus. Brièvement, ils ont valorisé les offres promotionnelles auprès des joueurs locaux à plusieurs reprises. Ce qui est évidemment contraire aux lois régissant les jeux de hasard au pays.

De graves accusations

À l’évidence, les requêtes de SkillOnNet et NGG Nordic étaient vouées à l’échec pour des questions « d’incitations financières ».

D’une part, SkillOnNet a proposé des bonus quotidiens à ces abonnés. Cet opérateur a également mis en avant des récompenses sur une base mensuelle. Mais encore, il a procuré des tours gratuits et même des cashback de façon régulière. Sans parler de ses traitements de faveur pour les parieurs VIP. À l’issue des investigations des autorités compétentes, ces offres ont disparu de la plateforme de la société.

D’autre part, NGG Nordic a octroyé des cadeaux très avantageux à ses inconditionnels toutes les semaines. Le promoteur a aussi attribué des prix en argent cash à travers des tirages au sort. En outre, il a prodigué des Free Spins, toutes sortes de bonus et même des voyages aux joueurs les plus actifs. Manifestement, ces promotions étaient disponibles sur les réseaux de la marque durant plus de 4 mois après la promulgation des lois sur les jeux suédois.

À cela s’ajoutent des jeux de loterie illicites perpétrés par ces 2 exploitants du marché des jeux d’argent. Car, oui, SkillOnNet et NGG Nordic ont bel et bien fourni ces divertissements particuliers qui ne sont pas inclus dans leurs licences respectives. C’est pourquoi la cour d’appel s’est montrée intransigeante étant donné leurs antécédents.

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.