le sort de Seet Seo Boon est scellé

Durant 5 ans, un syndicat de jeux d’argent influent a amassé des paris de façon illicite à Singapour. Le cerveau de l’opération serait un homme de 57 ans dénommé Seet Seo Boon. À cause de son business frauduleux, il a dernièrement écopé de sanctions assez sévères.

Une peine lourde pour un magnat des jeux illégaux

Les législateurs de Singapour ont condamné Seet Seo Boon à 9 ans, 8 mois et 2 semaines d’emprisonnement. En outre, on lui a infligé une amende de 620 000 $ en supplément. Le verdict est enfin tombé le 3 mars après des mois de procédures judiciaires. Pour rappel, cet individu est mêlé à une affaire de jeux d’argent clandestine à distance. De 2011 à 2016, il a en effet exercé ses activités illégales en ligne par le biais de 2 sites web.

Au total, l’accusé a touché environ 19 000 $ par mois grâce à ces supports. Cependant, la partie adverse prétend que ses revenus étaient beaucoup plus importants. Entre autres, ce Singapourien a utilisé ses profits pour rembourser un prêt hypothécaire. Le logement en question se situe à River Valley Close.

Le 8 décembre 2021, Seet Seo Boon a plaidé coupable pour plusieurs chefs d’accusation qui pèsent contre lui. D’après les documents officiels, il a avoué être le fondateur d’un groupe criminel fournissant des jeux d’argent à Singapour. Il a également recruté une femme pour collecter les paris de joueurs en ligne.

Par ailleurs, le cinquantenaire a admis avoir réparti des bénéfices dépassant les 1 500 000 dollars sur 9 comptes bancaires. Visiblement, il aurait même participé à des trafics de stupéfiants et violé la loi sur la corruption. En vérité, Seo Boon était initialement confronté à 54 charges de nature similaire.

Toute la famille impliquée

À l’évidence, les 3 frères de Seet Seo Boon sont aussi les têtes pensantes de ce syndicat de malfaiteur. Les dossiers d’Eric Seet Seow Huat, 64 ans, et de Philip Seet Sian Thian, 72 ans, sont toujours en cours. Quant à Seow Meng, il est porté disparu jusqu’à présent.

En 2011, Seo Boon et ses complices ont créé le site www.888pool.net pour leur activité de jeux d’argent en ligne. Pour ce faire, ils ont recouru aux services d’un développeur malaisien. Grâce à cette plateforme, Seo Boon aurait bénéficié en personne de 14 000 $ minimum par mois. Très vite, les frères ont convaincu d’autres actionnaires et recruté des agents. Puis, Seow Meng a décidé de quitter la bande et de prendre la fuite.

De ce fait, seuls les 3 frères restants sont à l’origine du 2è site de jeux appelé www.asure6.net. Selon l’accusation, Seo Boon a joui d’au moins 5 000 $ mensuel à travers celui-ci entre 2013 et 2016. Cette plateforme aurait engendré près de 97,68 millions de dollars au bout de 2 ans.

Pour que les juges soient plus cléments envers Seo Boon, ses avocats ont fait valoir qu’il a largement coopéré avec les autorités. Josephus Tan et Cory Wong, du cabinet Invictus Law, ont ajouté qu’il est le 1er des frères à avoir plaidé coupable.

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.