La Chine a relevé 17 000 affaires de jeux transfrontaliers

En janvier, le ministère de la Sécurité publique de Chine a émis un communiqué sur les jeux d’argent transfrontaliers et illégaux. Le rapport indique qu’au cours de 2021, les enquêteurs chinois ont traité des milliers de transactions transfrontalières.

Un rapport inédit sur les jeux d’argent illégaux

Tout au long de 2021, la Chine a enregistré un nombre phénoménal de cas de jeux d’argent transfrontaliers. En effet, le ministère de la Sécurité publique de la nation a confirmé ces propos le mois dernier. Au total, le pays a mené des investigations sur plus de 17 000 affaires illicites. En outre, les forces de l’ordre ont interpellé environ 80 000 suspects impliqués dans ces activités douteuses. Visiblement, cette procédure a permis aux enquêteurs de mettre la main sur divers réseaux de jeux clandestins. En bref, les autorités ont démantelé près de 2 200 sites de jeux de hasard visant les résidents chinois. Par ailleurs, elles ont également découvert des agents qui facilitent les transferts des joueurs. Ainsi, la Chine a neutralisé plus de 1 600 banques clandestines et plateformes de paiement.

En réalité, ces résultats sont les fruits d’une énorme mobilisation perpétrée par l’État. D’ailleurs, le ministère a qualifié l’initiative comme étant une répression nationale des jeux transfrontaliers. Manifestement, de nombreux départements du gouvernement de la Chine continentale ont participé à cette démarche. De cette façon, ils ont pu traquer les opérateurs qui tentent de séduire des clients locaux illégalement. D’autre part, les efforts pour la lutte contre le blanchiment d’argent et les transactions frauduleuses ont aussi payé. Selon encore le ministère, les autorités ont entrepris des opérations stratégiques afin de dissoudre les groupes de jeu transfrontaliers. En général, ces organisations se cachent derrière des sociétés-écrans ou des comptes de société pour déplacer des fonds.

Des actions tactiques

En mars 2021, les législateurs du territoire ont mis en vigueur une loi interdisant toutes assistances aux parieurs transfrontaliers. Cependant, le gouvernement a procédé à une annonce surprenante avant la promulgation de ce texte. Entre autres, il a demandé aux personnes soupçonnées de se rendre ou de contribuer aux enquêtes concernant les jeux d’argent en question. En contrepartie, la Chine accorderait son indulgence envers ces principaux intéressés pour leurs manquements.

Par conséquent, environ 1 100 individus se sont rendus aux autorités compétentes dans le cadre de cette affaire. Certains d’entre eux vivent au sein même de la Chine tandis que d’autres sont basés en dehors du pays. D’après le ministère de la Sécurité publique, la Chine a tenu parole et s’est montrée particulièrement clémente.

Dans le but de protéger ses habitants contre les jeux de hasard, l’État a aussi dressé une sorte de liste noire. À l’évidence, il pense que certaines juridictions ciblent spécialement les Chinois pour leurs casinos terrestres. De ce fait, l’empire du Milieu a établi cette liste pour que ses citoyens évitent ces destinations spécifiques. À vrai dire, il a d’ores et déjà appliqué ce système dans le courant de l’année 2021. Les autorités locales n’ont toutefois jamais révélé publiquement le contenu de cette fameuse liste.

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.