Han Joeh Lim poursuit un casino londonien

Han Joeh Lim, un magnat malaisien, poursuit devant les tribunaux un casino londonien. Ce flambeur a perdu 5 millions de dollars au baccara double chance. Âgé de 62 ans, l’homme d’affaires demande à se faire rembourser.

Le joueur reproche notamment au casino de ne pas l’avoir protégé des sévices du jeu. Il s’appuie sur le Gambling Act, les textes de loi qui régissent les jeux de hasard au Royaume-Uni. Selon lui, il était de la responsabilité du casino de l’empêcher de parier davantage. À noter que c’est la deuxième fois que les deux parties se retrouvent face à face devant les tribunaux.

Han Joeh Lim perd et ne paie pas le casino

L’histoire commence en 2015. L’homme d’affaires Han Joeh Lim perd 5 millions de dollars en l’espace de 72 heures en jouant au baccara double chance.

Membre du casino depuis 2014, ce joueur pouvait décaisser des chèques allant jusqu’à 800 000 dollars. Après qu’il ait dilapidé cette somme, la maison lui alloue un crédit de 2,5 millions de dollars. Les paris réalisés avec le prêt n’ont pas été fructueux, 2,6 millions de dollars supplémentaires lui sont accordés. À la fin d’une session longue de 72 heures, ses pertes s’élèvent à près de 5 millions de dollars. Somme qu’il ne va pas payer.

Le casino poursuit Han Joeh Lim en justice et remporte le procès en 2019. En plus d’être accusé de fournir de fausses preuves à son audition, l’homme écope de 1340 000 dollars d’amende pour outrage à la justice.

Demande de remboursement

Le parieur est récemment revenu sur le dénouement de cette affaire. Selon lui, c’est au casino londonien de le rembourser. Il se base sur le Gambling Act, que le casino aurait violé.

Il estime que le casino n’a pas pris ses responsabilités, face à sa dépendance flagrante aux jeux. Ces textes stipulent effectivement que les joueurs doivent être protégés des préjudices et de l’exploitation induits par le jeu. L’homme d’affaires malaisien reproche au casino de ne pas l’avoir arrêté. Au lieu de l’interdire de jeu, le casino lui a octroyé une deuxième fois 2 millions de dollars de créedit. La justice n’a pas encore tranché.

Vers la révision du Gambling Act ?

Le face-à-face de Han Joeh Lim et de ce casino londonien questionne sur l’urgence de réformer ou non le Gambling Act. Cette révision devrait avoir lieu en 2023. De nombreux acteurs de l’industrie du jeu espèrent qu’elle protégera les parieurs vulnérables.

Les révisions étant au stade préliminaire, leur teneur n’a pas encore été dévoilée. Toutefois, il reste à espérer que des sujets importants seront abordés : les crédits, les limites de dépôts, ou bien l’accès des joueurs aux salles de jeux.

Si ces réformes font des optimistes, ce n’est pas le cas de Neil Channing. Ce joueur professionnel estime par exemple qu’elles vont nuire au milieu des jeux de hasard au Royaume-Uni. Selon lui, les courses hippiques seront particulièrement touchées.

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.