Betano essuie une défaite cuisante dans un tribunal allemand

Le verdict est tombé, un tribunal allemand s’est prononcé en faveur d’un joueur lors d’un procès impliquant Betano. Cet opérateur de paris sportifs et de jeux en ligne est contraint de rembourser les pertes subies par le plaignant.

4 380€ de mise recouvrés

Les temps sont durs pour l’opérateur de paris Betano, une propriété de Kaizen Gaming. Récemment, cette société a perdu une bataille juridique contre l’un de ses abonnés. Le requérant dans la présente affaire a dénoncé Betano auprès des autorités allemandes pour des pertes exagérées.

Manifestement, l’entreprise a permis à ce joueur de dépasser le plafond de perte mensuel de 1 000€ imposé. Entre le 20 février et le 4 mars 2021, cet individu aurait gaspillé environ 5 380€ sur le site de paris sportifs de Betano. C’est pourquoi les juges ont ordonné à l’enseigne de rembourser 4 380€ au dit joueur. Le verdict a été rendu par le tribunal de Ludwigslust.

« Le fournisseur a donné la possibilité de parier plus que les 1 000€ autorisés par mois à notre client et a donc violé la licence de jeu qu’on lui a octroyé », précise István Cocron. Ce dernier étant l’avocat du joueur, ses arguments étaient visiblement bien ficelés. En plus, il a fait valoir que l’amateur de jeux d’argent en question était aussi répertorié dans le système d’auto-exclusion OASIS. De ce fait, il est tout à fait judicieux que son client récupère les pertes excédant la limite de 1 000€.

Une impression de déjà-vu

En réalité, cet incident n’est pas un cas isolé en Allemagne. Plusieurs inconditionnels de jeux d’argent ont déposé des plaintes au sujet des opérateurs en ligne ces derniers temps. Celle-ci concerne spécialement les limites de perte. Mais d’autres portent sur des questions de remboursement ciblant les casinos virtuels. En particulier, ceux qui ont exercé sur les lieux bien avant que le secteur soit légalisé en juillet 2021.

Cependant, les législateurs locaux se sont positionnés différemment dans le cadre de ces dossiers. Certaines cours régionales comme celles de Braunschweig et de Leipzig se sont rangées du côté des exploitants. Tandis que d’autres tribunaux tels que celui de Cologne ont exigé le recouvrement des pertes des parieurs.

À dire vrai, l’avocat István Cocron a plaidé une affaire similaire traitée par les juges de Cologne en mars 2022. Ainsi, il semblerait qu’il soit devenu le fervent porte-parole des joueurs allemands abusés. Bien évidemment, il a défendu les intérêts du joueur et a eu gain de cause. Le tribunal a effectivement ordonné à la partie adverse, autrement dit, le casino en ligne, de verser 25 375€ au plaignant.

Et pour cause, l’intéressé a perdu cette somme en jouant sur ce site entre octobre 2017 et avril 2020. Ainsi, au moment où les jeux de casino en ligne n’étaient pas encore légalisés en Allemagne. Pourtant, ce joueur a quand même pu y accéder. Hélas, l’identité de l’opérateur n’a pas été dévoilée. Cependant, il s‘avère qu’il est basé à Gibraltar.

Author: blogadmin

Leave a Reply

Your email address will not be published.